Jardin à Pois, Rhonelle et alentours

» Catégorie : fouilles


-Archéologie expérimentale

Commentaires » 5

.

Le minerai de fer de Famars

-§-

1°) Avant propos

Lors des fouilles archéologiques de Famars de 2012 Raphaël Clotuche (Coordinateur  INRAP des fouilles de Famars) et son équipe ont découvert un gisement de minerai de fer à ciel ouvert (limonite). L’histoire aurait pu en rester là mais l’espoir était grand de tenter un jour l’expérience de la réduction de ce minerai en fer.

Cette occasion s’est présentée ces 29 et 30 Août 2015.  En effet l’ Archéosite® d’Aubechies-Beloeil en Belgique avait convié les expérimentateurs en archéologie expérimentale à partager leur savoir faire. Toutes les reconstitutions d’habitations et d’ateliers allant du Néolithique à l’Age du fer avaient été mises à disposition des participants par M. Cl. Desmaret directeur de l’ Archéosite.

Quelques échanges de mails enthousiastes et nous nous retrouvons, Raphaël Clotuche, Fréderic Vrevin webmaster du site « Fodere & Visum » étudiant en archéologie, Julie Flahaut qui étudie la céramique de Famars  et Georges Biron rédacteur du site « Famars Chronique Sarrasine » ce samedi 29 Août dans la forge de l’Age de fer où des reconstituteurs-archéologues ont préparé le matériel de l’expérience.

 

2°) Affiche-Programme de ces journées.

À noter que parallèlement à ces expériences d’archéologie expérimentale se tenaient de nombreuses démonstrations  de commandement de troupes romaines et celtiques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

3°) l’expérimentation.

À notre arrivée deux bas-fourneaux construits par les reconstituteurs-archéologues nous attendent, le premier est allumé au charbon de bois, l’autre le sera le lendemain.

Les 90 kg du minerai de fer de Famars ont été chauffés le matin même pour en chasser l’humidité et rendre les cailloux de minerai plus friables.

Ci-dessous le bas-fourneau et ses deux soufflets qu’il va falloir manœuvrer alternativement pendant des heures

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le même en gros-plan, il n’est pas certain que la décoration soit d’époque  :-)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La photo ci-dessous résume les différentes étapes du processus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Repère 1 : Le minerai de fer sous forme de cailloux qu’il va falloir réduire en poudre

Repère 2 : L’éponge obtenue après de nombreuses heures de réduction du minerai dans le bas-fourneau.

Repère 3 : le lingot de fer obtenu après martellement de  l’éponge .

Repère 4 : un  lingotin  obtenu du lingot précédent, c’est sous cette forme qu’il était utilisé par les forgerons pour la fabrication d’outils, d’armes, ustensiles ménagers…etc.

Les spécialistes nous expliquent le mode opératoire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et c’est parti comme au bagne, on casse des cailloux, sans se taper sur les doigts.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le minerai est bien rouge, cela présage une réussite de l’expérience.

20150829_112717

Après le repas de midi pris en commun à la cafétéria où nous  côtoyons des légionnaires  en armures, des gladiateurs, des gaulois, un druide…bref « la Pax Romana », nous rejoignons ceux qui continuent à casser des cailloux et qui attendent la relève.

Après  quelques kg de minerai  réduit en poudre le chargement du bas-fourneau peut commencer. Mais pour que l’expérience soit scientifique chaque étape est chronométrée, chaque chargement de minerai est pesé, même chose pour le chargement de charbon de bois. Toutes les 10mn il faudra fournir au monstre  1kg de poudre de minerai et 1kg de charbon de bois. Cette procédure suit celle qui avait été testée récemment en Tchéquie. En expérimentation on ne change qu’un paramètre à la fois (cette fois c’est le minerai)

Pesage des ingrédients avec une bascule (romaine bien sûr).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous relayons, les uns cassent des cailloux tandis que deux autres pompent alternativement avec les soufflets de façon à avoir un débit d’air constant. Puis par rotation d’autres prennent le relais. Un Allemand habillé en Germain nous est même venu en aide :-)

Ci-dessous le  bas-fourneau en plein travail.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

-§-

Il est presque 14H00 le public va bientôt envahir l’archéosite. Les « acteurs »  ajustent leurs équipements.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le centurion  Benoit Briand est en fait le président de la troupe Légion XXII Ave Bagacum, Nous entamons  une conversation, il me parle des représentations données dans la région et s’étonne de ne jamais avoir été contacté par les édiles de Famars.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les premiers visiteurs arrivent, il est temps de retourner casser des cailloux et de pomper des mètres cubes d’air.

Les troupes aux ordres déclamés en latin se placent pour le « spectacle ».

-§-

En fin d’après midi il est temps d’éventrer le bas-fourneau.

102_4807

 102_4813

102_4817

Et ce fut la déception de toute l’équipe, le bas-fourneau nous a concocté une grosse scorie . Est-ce dû au minerai qui a séjourné des milliers d’années exposé aux intempéries  sur une pente du Mont Houy de Famars ? A vrai dire, il y a bien du fer, mais il ne s’est pas aggloméré en éponge (qui se forme à l’endroit le plus chaud du four, attirant tout le fer) mais on a des éléments de fer épars qui ne peuvent donc pas être battus pour former un lingot.
Que cela ne tienne le lendemain l’équipe recommence l’expérimentation dans le deuxième Bas-fourneau  mais avec cette fois du minerai Brésilien et ce fut un succès.

100_4912

Conclusion : Cet exercice d’archéologie expérimentale nous a montré le chemin parcouru depuis l’âge de fer, de l’acharnement qu’il a fallu  à nos anciens pour, échec après échec, arriver à produire un métal qui a marqué le début de notre histoire commune.

Ci-dessous le lien vers le reportage de la RTBF tourné à Aubechies.

https://www.rtbf.be/video/detail_archeologie-experimentale-a-aubechies?id=2039299

Fin du reportage.

Contributions photos:  Frédéric Vrevin et  Georges Biron.

 

« Étudie le passé si tu veux connaître l’ avenir »

Confucius (551-479 av. J-C)

 

 LICENCE  CC-BY-NC-SA  Licence Creative Commons
Les photos personnelles de ce blog sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

-Valérie Létard chez les Sarrasins

Commentaires » 1

________________________________________________________________________________

Ce vendredi 7 juin 2013  dans le cadre des journées nationales de l’archéologie  Mme Valérie Létard, Sénatrice du Nord et présidente de Valenciennes métropole est venue à Famars rencontrer les élus, les responsables d’association et les amateurs d’archéologie.

Avec beaucoup d’arguments elle a expliqué la genèse du technopole de Valenciennes et ses enjeux économiques pour la région. Elle a rappelé qu’un « technopole antique » existait déjà il y a 1700 ans à l’endroit même du site de fouilles actuel de Famars.

Mme Véronique Dupire et Mme Valérie LétardCi-dessus Mme Véronique Dupire Maire de Famars et Mme Valérie Létard lors de leurs allocutions.

-Valérie Létard chez les Sarrasins dans Archéologie dscn0629

 

Attentifs : M. Stéphane Meuric directeur du Technopole, M Philippe Baudrin maire de Maing, M.Philippe Beaussart patron du service archéologique de Valenciennes et auteur de nombreuses publications, M Raphaël Clotuche de L’ INRAP, directeur technique des fouilles de Famars.


M. Clotuche , expose ensuite l’importance des découvertes effectuées à Famars dont certaines sont uniques en France et confirme que toute une « industrie » , (elle dépassait le cadre de l’artisanat) , faisait vivre la région.

dscn0631 Archéologie dans Famars

Rappelons qu’à cette époque Famars avait donné son nom au Pagus Fanomartensis qui deviendra comté du Hainaut.(Vaste comté qui s’étendait d’Ouest en Est de Douai à Binche , et du Nord au Sud de Ath (Belgique) à Landrecies.

 Sur le Mont Houy de Famars ont été découverts des gisements de minerai de Fer, des carrières de sable et de grès, ainsi que des zones de pacage pouvant contenir plus de 5000 bovins, des fosses de lavage de peaux , et une grande quantité d’objets en os ouvragés . Les très nombreux fours de potier qui ont été retrouvés ainsi que  plus de 10 000 objets métalliques  témoignent d’une grande activité que l’on peut qualifier d’industrielle.

M. Clotuche a donné une nouvelle explication sur l’origine du nom de Sarrasins donné aux habitants de Famars :

Ses recherches l’ont amené à découvrir qu’avant le 18ème  siècle les habitants de Famars portaient le nom de Famarsiens. Le surnom de Sarrasin viendrait du fait qu’un curé de l’époque s’était étonné que les habitants de Famars payaient leur denier du culte et leur offrande à la messe dominicale avec des pièces qui n’étaient pas à l’effigie du roi.

En fait les Famarsiens s’acquittaient de leurs obligations avec des pièces à l’effigie d’empereurs romains qu’ils trouvaient à foison lors des labours et même dans les jardins.

Le curé, pas au fait de l’histoire Romaine, s’en était ouvert à son évêque en lui disant que les habitants utilisaient des pièces à l’effigie de Mahomet, qu’ils étaient donc des Sarrasins. De là viendrait le nom (le gentilé) des habitants de Famars.

Après ces allocutions tout le monde s’est retrouvé autour d’un cocktail de clôture.

dscn0639 Exposition dans fouilles

Une partie des découvertes archéologiques de Famars se trouve désormais exposée en vitrine dans le bureau d’accueil de la Mairie.

dscn0637 Fouilles dans histoire

dscn0636 Valenciennes Métropole dans Technopole

dscn0633

Fin de l’article.

.

-Exposition de trois siècles de fouilles archéologiques

Commentaires » 0

_________________________________________________________________________________

Du  12/04/2013 au 16/09/2013 le musée des Beaux Arts de Valenciennes  présente une exposition temporaire d’une partie des objets (on dit « mobilier ») archéologiques découverts depuis trois siècles à Famars.

C’est une exposition exceptionnelle car il est rare que des découvertes récentes soient présentées au public alors que ces fouilles, uniques en Europe de par leur étendue, ne sont pas terminées .A titre d’exemple 12000 objets métalliques ont été découverts à ce jour sur le chantier du technopole.

Des dizaines d’affiches comme celle-ci-dessous et de toutes tailles ont été placardées le long des avenues et boulevard de Valenciennes, n’en cherchez pas à Famars il n’y en a pas. Valenciennes semble oublier ses origines.

-Exposition de trois siècles de fouilles archéologiques dans Archéologie p5040812

Une de ces affichettes à l’entrée du Musée de Valenciennes.

p5040818.f Archéologie dans Famars

1°)L’Inauguration

Il y avait foule lors du l’inauguration du 11 avril 2013, mais il faut regretter que seulement une toute petite poignée d’invitations ait été offerte aux habitants de Famars.

Dès 18H30 les organisateurs ont ouvert le micro aux partenaires politiques et institutionnels  de l’exposition qui après quelques descriptions convenues des fouilles de Famars ont parlé de l’action de Valenciennes Métropole et du futur rayonnement Européen du technopole en cours de construction sur le champ de fouilles.

Seul M. Jean Paul Jacob, Président de l’ INRAP a souligné l’importance de ces fouilles  qui remettent en question les idées que l’on se faisait sur l’artisanat de cette époque Gallo Romaine.

Mme le Maire de Famars a rappelé à la Sénatrice du Nord Mme Valérie LETARD la promesse de cette dernière  de faire « quelque chose » pour Famars.

Espérons que cela ne se limitera pas à deux poteries posées sur une étagère !

Le proverbe dit « rendons à César ce qui appartient à César » c’est peut être le moment de rendre à Famars ce qui………..

A la fin de ces allocutions M. Clotuche coordinateur scientifique des fouilles de Famars devait emmener tout ce monde pour une visite guidée, mais pour un problème d’horaire cela a été annulé et il a été proposé aux invités  de  se rendre au cocktail. La majeure partie de ceux ci s’y est rendue laissant ainsi les vrais amateurs d’antiquités visiter l’exposition au calme.

Mais ne soyons pas négatifs il faut reconnaitre que cette exposition est un succès .Vous trouverez ci-dessous quelques photos qui devraient en inciter beaucoup à se rendre au musée de Valenciennes. Une visite guidée est préférable. Pour les renseignements ouvrir le lien ci-dessous :

http://www.valenciennes.fr/fileadmin/PORTAIL/VA/culture/musee/pdf/page-accueil/PAGES_AEXPO_FAMARS.pdf

2°) La visite de l’expo temporaire

Ci-dessous un extrait du plan détaillant  les différents chantiers de fouilles qui s’étendent sur les 150 ha de Famars antique.

plan-des-fouilles Exposition dans fouilles

Quelques vues de l’exposition :

p5050838

Ci-dessous quelques  vases dont le four s’est effondré lors de la cuisson et que l’artisan a laissé en place pour le  bonheur des archéologues.

p5050828

Ci-dessous Outils de Boucherie. Une partie des découvertes fait apparaître une sorte d’ « abattoir de la Villette » organisé autour du traitement des peaux, des os, des graisses et huiles des bovins parqués par milliers sur l’espace du futur technopole.

p5050825

Une statuette d’un dieu LARE

p4110649

Je n’ajouterai pas plus de photos de cette exposition temporaire, je préfère que vous vous déplaciez au musée, vous avez jusqu’au 19 septembre 2013. A noter que le premier dimanche de chaque mois la visite est gratuite. (Mais non guidée).

3°) La visite de l’expo permanente

Une partie du résultat des précédentes fouilles de Famars se trouve mise en valeur dans une salle en sous sol appelée Crypte archéologique.

p5050846

On y retrouve les peintures murales en décoration de bains privés.

p4110654

De nombreux vases « à visages »  sont exposés, certains ont le nom de planétaires ou semainiers parce qu’ils comportent 7 visages.

p4110652

 Un fragment d ’enduit mural représentant peut-être le temple de Mars qui aurait donné son nom à Famars

p5050841

Comme écrit plus haut, l’article de ce blog n’est pas un catalogue il faut vous rendre au musée de Valenciennes.

Je conseille à tous  de se procurer le livre « La ville antique de Famars » du service Archéologique  de Valenciennes rédigé sous la direction de Raphaël Clotuche. En vente au musée.

4°) La journée d’ étude du 18 Avril 2013

Journée très dense au cours de laquelle se sont succédés une quinzaine d’archéologues et spécialistes, chacun expliquant avec son vocabulaire très technique ce qui a été découvert à Famars.

Salle de projection et de conférence du Musée de Valenciennes.

p4180684

En tant que néophyte ce que j’ai retenu c’est que les moyens techniques très évolués, prospection géophysique, électrique, magnétique n’ont pas permis de retrouver les thermes dont les plans ont été tracés entre 1823 et 1826. Ces plans  ont été archivés depuis cette époque et sont même exposés.

Monsieur Ph Beaussart du service archéologique municipal de la ville de Valenciennes émet l’hypothèse que l’ensemble des thermes a sans doute été démantelé à l’époque où les fouilles étaient financées  par des actionnaires. Chacun d’entre-eux voulant sans doute rentrer dans ses frais en revendant mobilier et immobilier. Des sondages seront peut être nécessaires pour élucider cette disparition.

Autre découverte : les prospections  magnétiques et électriques font apparaître une nouvelle voie, totalement disparue, qui mènerait au sanctuaire dont les substructions viennent d’être découvertes. Mais il s’agit d’un terrain privé, il n’est pas question d’y effectuer des sondages pour confirmer cette hypothèse.

5°) La nuit des Musées (Samedi 18 Mai 2013)

A cette occasion le musée de Valenciennes a ouvert ses portes à une visite gratuite de l’ensemble du musée y compris à l’exposition « Aux origines de Valenciennes la ville antique de Famars ».

Malgré un affichage difficilement lisible, texte bleu sur fond bleu foncé les passionnés étaient encore au rendez-vous. C’est en sortant du musée, après 23H00, que je me suis rendu compte que certaines affiches devenaient lisibles dans les panneaux rétro-éclairés .Tout s’explique. !

nuit-du-musee-valenciennes

Comme le précise l’affiche des gladiateurs étaient au rendez-vous et accueillaient les visiteurs à l’entrée du musée.

p5180873

Après une courte présentation, les spectateurs ravis ont assisté aux combats.

p5180881

p51808831

Ce qui est étonnant, ce sont les hourras et encouragements des spectateurs aux coups portés (sans conséquences heureusement). Cela fait penser aux jeux du cirque  offerts aux Romains pour leur faire oublier leurs problèmes !

Sommes-nous si proches de nos ancêtres gallo romains. ?

 

Fin de l’article.

Vous trouverez  un petit diaporama de l’exposition en cliquant sur la ligne ci dessous.

fichier wmv Photorécit Famars

-Famars: à la recherche du Théâtre perdu.

Commentaires » 0

 _________________________________________________________________________________

Famars :

à la recherche du théâtre perdu _____________________________________________________________________________________________

 mise à jour du 21 juin 2015

La vue ci-dessous montre la rue du Théâtre de Famars peu après la campagne de fouilles préventives de l’INRA.P (2008-2009) et juste avant la construction d’un domaine pavillonnaire . à droite les toits des maisons de la rue des aubépines.(construction en 1983-84)

-Famars: à la recherche du Théâtre perdu. dans Archéologie Rue-du-theatre-janvier-2011

En fait : la rue du théâtre porte mal son nom elle aurait du s’appeler rue des aubépines et inversement.

Expliquons nous :

En 1983 on ne parle pas de fouilles préventives.

Des fouilles archéologiques ont certes été effectuées à plusieurs reprises depuis le début du XIX siècle un peu partout sur le territoire de la commune.

Pendant la guerre 14/18, les allemands cherchaient  une légitimité à l’invasion du nord de la France, ils pensaient  y trouver des vestiges de leur présence passée ! ,Ils ont donc fouillé le sous sol de Famars principalement du coté du Château.

(On peut trouver sur internet des photos datant des années 14/18 réalisées par les archéologues allemands Bersu et Unterzagt.)

Ce n’est que très récemment (en 2004) que les archéologues de l’INRAP ont découvert sur un cliché de 1947 .(Cliché IGN) une trace demi circulaire de ce qui pourrait être un Théâtre Gallo romain.

 

Dans la vidéo de l’INRAP concernant les fouilles du domaine de la Rhonelle (Phase 3)*, M. Clotuche signale que le théâtre se trouve sous les fondations de 3 groupes de maisons mitoyennes de la rue des aubépines.

*Voir cette vidéo dans ce blog. Titre :Domaine de la Rhonelle (phase 3) ; les fouilles archéologiques.

Des sondages effectués en 2009  dans l’aire de retournement au bout de la rue des Aubépines confirmeraient cette hypothèse..

Lors de  la conférence organisée le 24/ 06 /2012 par le cercle historique de Valenciennes, à laquelle assistaient L’INRAP et le service Archéologique de Valenciennes, il a été estimé que le théâtre pouvait accueillir 5000 personnes.

Tout le monde regrette qu’en 1983 aucune autorité n’est eu connaissance  de ces observations .Mais personne ne parlait d’Archéologie préventive, la loi ne date que du 0 1/ 08 / 2003

 

Donc en 1983 , début de la construction des maisons de la rue des aubépines, personne ne s’imagine que celles-ci sont construites sur les fondations du théâtre Gallo-Romain.

Ci-dessous une superposition d’un plan du cadastre actuel (rue des aubépines + rue du théâtre) et du tracé du contour supposé du théâtre .

 

Tracé effectué à partir des données suivantes :

-Théâtre pouvant accueillir 5000 personnes

-Localisation sous les fondations de 3 groupes de maisons mitoyennes.

-vestiges du Mur de scène près de l’aire de retournement de la rue des aubépines.

-aucune fondation découverte dans l’espace public (gallo Romain) découvert en 2008 qui se situe actuellement sous les parcelles 633-635-599-600-601 du plan cadastral.

Remarque :en première approximation , un théâtre de 5000 personnes pourrait être de la taille du théâtre de Lutèce .

Emplacement théatre

 

Voila pourquoi, comme il est indiqué en début d’article, la rue des aubépines aurait pu être appelée rue du Théâtre.

Pour  illustrer ces propos vous trouverez ci-dessous un dessin de Vincent Henin collaborateur de Jacques Martin dans la célèbre série de bandes dessinées « Alix ».

Il s’agit de la représentation de l’amphithéâtre de Lutèce dans l’Album « Lutèce en couleur ».Editions Casterman.

Grand merci à M.Henin et aux éditions Casterman pour leur aimable autorisation de publication sur ce blog.

Amphithéatre-de-Luteéce2 Archéologie dans Famars

Blog de Vincent Henin : http://davince.canalblog.com/albums/lutece_en_couleurs/index.html

Nouveau blog de Vincent Henin   http://vhenin.canalblog.com/

Vous pouvez également découvrir une animation 3D sur le site suivant :

http://www.paris.culture.fr/fr/ville_he_theatre.htm

 

Le théâtre perdu a-t-il été retrouvé ?

Nouvelle info (juin 2015)

Le cliché  de l’IGN  de 1947 (mission du 26/2/1947) est depuis peu disponible sur le Géoportail . Vous en trouverez un extrait ci dessous. Attention il faut une bonne vue pour distinguer les substructions du théâtre, elles sont entourées d’un cercle blanc. Une reproduction de la maquette du théâtre de Blicquy « Archéosite d’ Aubechies-Beloeil:( Belgique) a été juxtaposée pour confirmer la similitude: Le théâtre a été retrouvé.

substructions theatre

Que sont devenues toutes ces pierres ?

Elles ont été utilisées pour la construction du Castellum à l’époque des invasions barbares.( voir autre article de ce blog)

Fin de l’article

__________________________________________________________________________________________

 

 

 

-Famars : Technopole et Archéologie

Commentaires » 6

FAMARS : TECHNOPOLE et ARCHEOLOGIE

Article mis à jour le 17 Août 2012: Des photos de reconstitutions d’habitations Gallo- Romaines (Site d’Aubechies) ont été  ajoutées en fin d’article.

-Famars : Technopole et Archéologie dans Archéologie Famars-Valenciennes-technopole

 Ci-dessus le projet de construction du futur technopole de Valenciennes dont une partie est implantée sur le territoire de Famars.

( Source : Pdf Valenciennes Métropole le journal N° 36 Février-Mars 2012)

Les premiers coups de pelleteuse ont été donnés, quelques bâtiments sortent de terre je vous conseille de consulter sur Internet les articles de presse et les publications qui  décrivent cet important projet au rayonnement européen.

 Mais auparavant L’INRAP a déjà fait passer ses propres pelleteuses pour dégager la zone de fouilles archéologiques (environ 12Ha).

Le mois dernier (Mai 2012) la zone de fouilles  sur laquelle sera construit le technopole offrait la vue ci-dessous.(vue partielle de la zone)

Famars-technopole-Mai-2012 3D dans Famars

La zone est interdite d’accès depuis peu, (l’importance des recherches le justifie).

Une trentaine d’Archéologues s’affaire accroupie, à genou dans la boue à cartographier et à identifier les découvertes.

Cela va de la simple épingle en os plus petite qu’un cure dent à la villa gallo-romaine avec ses caves, son hypocauste (salle de bain) ses socles de colonnes de dimensions imposantes…

Petit à petit , à la pioche, à la pelle mais aussi à la truelle,à la balayette toute une vie quotidienne et industrieuse renait à la surface.

Ci-dessous Deux photos de M. Fréderic VREVIN  (Sté Hexa-Tech PC) montrent les archéologues au travail .

photo010 Archéologie dans fouilles

photo012 Fouilles dans histoire

La société Héxa-Tech PC (de Caudry 59) se charge de scanner et modéliser en 3D toutes les découvertes avant que le béton ne coule sur ce patrimoine .

Cette partie des fouilles que les visiteurs pourront découvrir le Week end des 23 et 24 juin 2012 devra être libérée par les archéologues fin Août 2012. Mais les recherches se porteront sur un autre lot et ainsi de suite jusqu’en 2014.

Ci-dessous quelques scannes 3D réalisés par la société Hexa-Tech PC et publiés en avant-première sur ce blog.(contacter cette société pour les droits de reproduction des  photos)

Installation du matériel

famars-technopole-scan4-hexatech-pc2 INRAP dans Technopole

releves-archeologiques

Le scanner3D est positionné

famars-technopole-scan3-hexatech-pc

La cave est  scannée  élément par élément en 3D

Ci dessous une image « brute » avant traitement du signal

scan-3d-image-a-traiter

Les images suivantes sont antérieures aux images 3D scannées ci dessus.

Famars-cave4-tiltshift

 

Famars-cave2-tiltshift

 

Famars-cave222-tiltshift

Reprise de l’article  : Ce jour 23 juin 2012, les visites organisées  par l’INRAP et le service archéologique de Valenciennes remportent un franc succés.

Une météo clémente, un beau soleil, un excellent accueil et c’est 5 à 6 groupes d’une vingtaine d’amateurs qui se succédent et écoutent avec beaucoup d’attention les explications des archéologues. Un groupe a pu assister « en direct » à la découverte d’un vase (voir photo).

Quelques enfants présents viennent de découvrir leur vocation.

Ci dessous quelques photos prises cet après midi

Entrée du site à proximité du rond point de la plate-forme multimodale du Tramway.

Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012-002

M. Clotuche Raphaël coordinateur scientifique de l’ INRAP commente les découvertes effectuées sur le site:

Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012-accueil-des-visiteurs

Fragment de vase de facture locale,

 

Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012-0071

Vases trouvés sur le site

 Quelques-vases-Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012-009

Le premier groupe de visiteurs commence la visite.

Les-premiers-visiteurs-Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012

Archéologues au travail

Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012-014

 Identification, repérage ,étiquetage de la moindre découverte

Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012-017

La cave de la première villa dégagée

Sous-sol-villa-Gallo-romaine-Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012

Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012-015

Ci dessous un trés court panoramique.( Cliquez sur la ligne)

fichier wmv portes ouvertes fouilles famars juin 2012

Les puits, les fours à poteries, à céramiques apparaissent partout sur cette zone artisanale, que l’on pourrait presque appeler zone Industrielle.

Four-à-céramiques-Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012

Chaque visiteur a pu photographier à loisir les restes de ce patrimoine qui disparaîtra bientôt, et tout le monde s’entend pour dire que ce serait vraiment dommage que la cave de cette villa ne soit pas préservée .

Un groupe a pu assister à la découverte d’un vase « en direct » (photo ci dessous)

Portes-ouvertes-fouilles-technopole-23-juin-2012-026

Mais  il est 16H00 ,fin de la visite, Demain toute la journée il y aura affluence aux visites (si le temps se maintient.)

Encore merci aux organisateurs de ces portes ouvertes.

 

Notes et photos complémentaires

 Les restes des fondations de la principale villa (voir ci dessus: les photos de la cave) révèlent la présence d’ une maison trés vaste et luxueuse avec bains et chauffage par le sol.

Ce type de construction de type méditerranéen se retrouve jusqu’en Allemagne…(Gaule Belgique).

Différence notable avec les villas d’Italie :La pièce centrale ,atrium, est généralement couverte et l’impluvium (bassin central de la villa recueillant les eaux de pluie) disparaît, la raison en est simple et ne demande pas beaucoup d’explication…: Le climat ne le nécessite pas.

Si vous voulez admirer des magnifiques reconstitutions d’une Villa Gallo-Romaine avec ses jardins,  sa boulangerie,… rendez vous en Belgique à 50km de Famars à l’Archéosite d’Aubechies Beloeil.

Coordonnées: Cliquez sur le lien.

http://www.archeosite.be/reconstitutions.php

ou encore

http://www.archeosite.be/presentation.php

Vous serez plongé dans l’histoire remontant à 5000 ans avant J.C. Vous visiterez les reconstitutions d’habitations du Néolithique jusqu’à celles du III° siècle après JC.

Ci dessous quelques photos prises lors d’une visite.

La devanture de la villa Gallo Romaine;

Aubechies-Entrée-villa-Gallo-Romaine

Quelques photos de l’intérieur de la villa

L’Atrium

Aubechies-Atrium

DSCN0550

Indice de confort: Les latrines avec découpe pour passage d’une tige de bambou munie d’une éponge en guise de papier toilette.

Aubechies-Latrines-Gallo-Romaines

Le Fanum

Aubechies-Le-Fanum-temple

autre vue du Fanum (Temple)

Aubechies-Fanum-Gallo-Romain

Ces quelques vues donnent « une idée » du Famars Antique .

Ne pas oublier toutefois qu’il s’agit de la reconstitution des habitations de la classe aisée, il reste bien peu de chose de l’habitation de la domesticité, des agriculteurs, potiers, forgerons….etc.Cependant vous en trouverez des reconstitutions à Aubechies.

Fin de l’article:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-Famars: Castellum, Château, Manoir ?

Commentaires » 2

________________________________________________________________________________

Castellum, Château, Manoir… son nom a changé, sa construction et sa fonction aussi.

Mise à jour du 21/12/2015

Note préliminaire : Des passages de  cet article sont rédigés en prenant comme source un article de  « La Voix du Nord » du 8 Août 2010

Article dans sa version originale : cliquez ici :

 

1°)Castellum :

En 276, sur place, un temple dédié à Mars, dieu de la guerre, est dévasté par les Barbares. À la fin du IIIe siècle, les Lètes reconstruisent leur ville sur cet emplacement à l’aide d’ailleurs des matériaux dudit temple. Vingt ans plus tard, ils y bâtissent aussi un « castellum », muraille dotée de 13 ou 16 tours selon les écrits, afin de protéger les habitants de Famars contre les envahisseurs. Il préfigure un premier château, qui traversera les siècles. Mais en 1340, l’année qui voit le duc de Normandie, dauphin de France, et le conte d’Eu y planter leurs tentes, le château brûle.

Ci dessous représentation 3D extraite de Google Earth.

-Famars: Castellum, Château, Manoir ? dans Archéologie Famars-_Castellum-3D-Google-Earth

 Ci dessous un  projet de la représentation du Castellum réalisé par  HEXA-TECHPC

Le-Castellum-de-FAMARS-vue-3D Castellum dans Château

Il est possible de consulter le plan des fouilles effectuées dans cette zone en 1825  sur le site de la Bibliothèque municipale de Lille.

Lien http://numerique.bibliotheque.bm-lille.fr/sdx/num/carton_44-09/ca44-09__01

plan-des-fouilles-archeologiques-de-famars-23-mai-1825-300x191 château dans Famars

Plan des fouilles de 1825

fichier pdf ca44-09__01 plan fouilles famars

2°)Château :

 En 1662, un nouvel édifice voit le jour et durant deux siècles, il est la demeure de la famille Le Hardy, seigneurs de Famars et d’Aulnoy. Les restes de Charles-Alexandre le Hardy, mort en 1774, et de son épouse Marie-Thérèse Leboucq sont d’ailleurs inhumés dans l’église de Famars.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Château « Paillez » sur la photo panoramique ci dessous:

Source: Bibliothèque de Valenciennes .http://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr/ark:/29755/FRAC059606_22Z_75_058

Autre vue du Château Paillez:

Source: Archives municipales de Valenciennes:http://patrimoine-numerique.ville-valenciennes.fr/ark:/29755/FRAC059606_22Z_75_048

:-) Vous pouvez zoomer les photos ci-dessus avec la molette de votre souris. Le clic gauche vous permet de vous déplacer dans celles-ci.

La terrible année 1918

Détruit lors du terrible bombardement d’octobre 1918, le château alors connu sous le nom de « château Paillez » sera dévasté une nouvelle fois et seul en subsistera le soubassement.

3°)Manoir

C’est sur ce même soubassement qu’en 1918, Henri Harpignies va commencer l’édification du château actuel, le… troisième donc. Celui-ci ne sera cependant jamais véritablement achevé et en 1938, Pierre Harpignies, succédant à son père, vend ce manoir inachevé (que son père n’a jamais habité) à Gaston Lionne, cultivateur sarrasin. En 1939, le château servira de cantonnement au 33e RI, puis au 40e d’artillerie avant d’être occupé par les Allemands.

Gaston Lionne, déporté en 1943, ne reviendra pas des camps, et ses deux fils, également cultivateurs, s’installent au château qui se transforme petit à petit en ferme.

C’est en 1998 que la famille Macaluso, amoureuse des vieilles pierres, fait l’acquisition du bâtiment. Depuis, elle s’emploie à lui rendre vie et lustre d’antan, à l’image de la toiture couverte d’ardoises naturelles et même découpées à l’ancienne pour la tour. Si les travaux se poursuivent toujours, ce manoir est néanmoins déjà redevenu un joli fleuron pour la commune et il impose dorénavant sa silhouette élégante à la vue des automobilistes venant de Maing et de Quérénaing

…tPh. L. (CLP) Contacts et renseignements complémentaires auprès du CHAS (tel mairie )

:Ci-dessous Le Manoir de Famars du temps de sa splendeur  dans les années 1920 (Extraits d’un article de la Voix du Nord du 8 Septembre 1986).

Famars-1920-Manoir-de-Famars Harpignies dans fouilles

Henri Harpignies (1872-1934) à ne pas confondre avec le célèbre  peintre  du même nom (1819-1916), voir Généalogie en fin d’article, après avoir fait fortune dans la confection, voulut sans doute porter témoignage de celle-ci  aux yeux des générations futures. Hélas sa fortune n’était plus à la hauteur de ses prétentions et les travaux furent interrompus  au début de l’aménagement intérieur. Son fils Pierre mit un point d’honneur à régler toutes ses dettes  et vendit ce qui pouvait l’être.

Le château devint ferme, de la salle de jeu on fit une étable et du salon une écurie. L’étage fut laissé ouvert à tous vents. Le toit de la tour perdit ses tuiles.

Le château n’aura jamais été un vrai château, la ferme n’aura jamais été une vraie ferme.

Photo de 1981 (de l’auteur)

Famars-1981-Chateau-Harpignies manoir dans histoire

 

 Ci dessous vue aérienne extraite de l’article « la voix du Nord du 9/9/1986.

Manoir-Harpignies

Ci dessous:

Anciens ateliers de confection  de la famille Harpignies situés à proximité du Château.

Famars-Anciens-ateliers-de-confectio-Harpignies1

Arbre généalogique (simplifié) des Harpignies

 

 

Arbre-généalogique-Harpignies

 

Pour agrandir l’ arbre généalogique ci dessus

Google : pointez l’image puis clic droit sur « ouvrir le lien »

Firefox : pointez l’image puis clic droit sur   »ouvrir le lien dans une nouvelle fenêtre »

Case verte   :Henri Joseph Harpignies le célèbre peintre Valenciennois. Un boulevard de Valenciennes porte son nom.

Case Mauve :Georges Félix Pierre  fils de Henri Gustave Joseph (case jaune) qui fût à l’origine de la construction du manoir.

Les 3 cases jaunes correspondent aux fils Gabriel et Henri qui succédèrent à leur père Maurice à la direction de la Brasserie « La Famarienne ».(fera l’objet d’un autre article dans ce blog).

Case Orange :Claude Henri Louis, était l’armurier que les Valenciennois connaissaient.

Ci-dessous Photos récentes du Château :(2010) le soubassement d’une ancienne tour est encore visible.(voir cette tour sur la deuxième photo N&B de cet article)

Famars-2010-Chateau-Harignies

 Hiver 2011

Famars-2011-Château-Harpignies-Hiver-20111

Hiver 2013 (mars)

chateau-de-famars-le-12-mars-2013

Et pour finir un tableau du peintre Henry Joseph Harpignies qui a pour titre. : »Allée des tilleuls du Château de Famars. »

allée-des-tilleuls-du-château-de-Famars

Le paysagiste et dessinateur Henri Joseph Harpignies naît le 28 juillet 1819 à Valenciennes et décède le 28 août 1916 à Saint-Privé dans l’Yonne.

 Il est le fils d’Adèle Lequime, fille d’un important financier et homme d’affaires belge et d’Henri Harpignies, actionnaire et administrateur des forges de Denain et d’Anzin et propriétaire d’une importante fabrique de sucre.

 Harpignies passe son enfance entre Valenciennes et Famars où se trouve l’usine (sucrerie) de son père.

Fin de l’article

Dernières informations: Le Château a été mis en vente le 15 juillet 2011.


2013-Les travaux de restauration  se terminent .Tel le Phénix, le Château ne cesse de renaître

-Domaine de la Rhonelle (phase 3): Les fouilles Archéologiques.

Commentaires » 0

 _________________________________________________________________

Cet article concerne la campagne de fouilles qui s’est  déroulée sur le  territoire de la commune de Famars pendant la période 2008-2009.

C’était la première fois que des fouilles préventives étaient effectuées sur la commune.

Définition Wikipedia :

L’archéologie préventive a pour vocation de préserver et d’étudier les éléments significatifs du patrimoine archéologique menacés par les travaux d’aménagement. Elle peut impliquer la mise en œuvre de diagnostics archéologiques (sondages), de fouilles (fouilles de sauvetage ou fouilles préventives) et dans certains cas, des mesures de sauvegarde.

 

Délimitation de la zone de fouilles

La  photo satellite de Google Earth prise en 2004 , (voir ci-dessous), permet de délimiter cette zone . Comme toute photo aérienne elle montre les stigmates  des précédentes fouilles.

-Domaine de la Rhonelle (phase 3): Les fouilles Archéologiques. dans Archéologie Famars_Vue-Satellite-de-la-zone-de-fouilles

Les photos ci dessous ont été prises avant le commencement de la campagne de fouilles.

Famars-Domaine-de-la-Rhonelle-avant-les-fouilles-1 Archéologie dans Famars

Famars-Domaine-de-la-Rhonelle-avant-les-fouilles-2 Fouilles dans fouilles

Puis un jour les engins de terrassement lourds sont arrivés.

Premiers coups de pelleteuse.

Famars-Domaine-de-la-Rhonelle-début-des-fouilles-11 dans histoire

Famars-Domaine-de-la-Rhonelle-début-des-fouilles-2 dans Théatre antique

Famars-Domaine-de-la-Rhonelle-Engins-de-fouilles-1

Famars-Domaine-de-la-Rhonelle-Engins-de-fouilles-2

Vidéo panoramique de la zone de fouilles .(Cliquez sur le lien ci dessous)

fichier wmv Famars Zone de fouilles archéologiques 2008

Ci dessous deux angles de vue de la zone de fouille:

Le premier : vue de la zone à partir de la rue des aubépines

Le deuxième : vue de la même zone à partir de la rue Ed Guillaume.

Famars-Zone-de-fouilles-vue-de-la-rue-des-aubépines

Famars-Zone-de-fouilles-vue-de-la-rue-Ed-Guillaume

Dés que le terrain a été arasé, les archéologues de l’Inrap sont intervenus beaucoup plus délicatement pendant plusieurs mois quelles que soient les conditions météorologiques. Le temps leur était compté :Une quarantaine de futurs propriétaires attendaient d’y construire leurs pavillons.

M. Raphaël Clotuche , archéologue de l’INRAP , nous en fait un résumé dans la vidéo ci-dessous:


Fanum martis par gallo59">http://www.dailymotion.com/video/
Fanum martis par gallo59

 

 

 

 

Et puis le 20 /09 /2008 une opération « porte ouverte » à l’occasion de la journée du patrimoine a permis aux Sarrasins de découvrir ce que cachait leur sous-sol.

journée-du-patrimoine-internet-la-v-d-N

Original de l’article sur :

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Valenciennes/actualite/Autour_de_Valenciennes/Agglomeration_de_Valenciennes/2008/09/14/article_le-site-archeologique-va-accueillir-le-p.shtml

M. Clotuche de l’INRAP n’a pas été avare en explications, le public était très  attentif.

PIC_1124

 Ci-dessous le plan de la zone de fouille

NB Pour les Sarrasins qui voudraient s’orienter :

Le bord supérieur du plan correspond à la rue Ed Guillaume, l’aqueduc se trouve sous la nouvelle rue qui rejoint la rue des Acacias.. Le bord inférieur droit jouxte les terrains des dernières maisons de la rue des aubépines

 Famars-plan-des-fouilles-sept-08

 

Ci-dessous quelques photos prises à cette occasion:

Une partie de la zone de fouille

Famars-zone-de-Fouilles-archéologiques-2008

Photo d’un des fours à chaux

Famars-Archéologie-un-des-fours-à-chaux

Les aqueducs

Famars-zone-de-fouilles-Un-aqueduc

Famars-2008-aqueduc-gallo-romain

 

Quelques caves

Famars-Achéologie-une-des-caves1

Famars-Achéologie-Cave2

 

Un autre article de la presse locale

La-voix-du-nord-10-10-2008-H

 Article complet sur:

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2008/10/12/article_l-archeologie-regionale-fait-son-trou.shtml?xtor=RSS-2

 Les fouilles de Famars attirent toute sorte de curieux

Famars-Visiteurs-aériens

Bilan de ces fouilles :

voir la vidéo de l’ INRAP plus haut dans cet article.

Mais qu’en reste t’il sur le terrain ?

Réponse: Rien , tout a été rapidement recouvert, plus de trace des aqueducs, des fours à chaux, des caves si bien conservées.

De nouveaux engins ont rapidement creusé de nouvelles fondations, on entendait souvent les pelleteuses qui heurtaient les vestiges de notre patrimoine, et puis le béton a coulé.

Une nouvelle zone pavillonnaire est en cours de construction.(photo ci dessous)

Famars-Résidence-de-La-Rhonelle-31

 Consolation: Dans 2000 ans nos successeurs se lanceront peut-être dans des fouilles au même endroit, et élaboreront sans doute d’étranges théories sur le béton armé Gallo Romain.

 PS :Une autre campagne de fouilles vient de commencer sur le site du futur technopole.(voir autre article de ce blog, titre :Technopole et archéologie)

Fin de l’ article