Jardin à Pois, Rhonelle et alentours

-Archéologie expérimentale

.

Le minerai de fer de Famars

-§-

1°) Avant propos

Lors des fouilles archéologiques de Famars de 2012 Raphaël Clotuche (Coordinateur  INRAP des fouilles de Famars) et son équipe ont découvert un gisement de minerai de fer à ciel ouvert (limonite). L’histoire aurait pu en rester là mais l’espoir était grand de tenter un jour l’expérience de la réduction de ce minerai en fer.

Cette occasion s’est présentée ces 29 et 30 Août 2015.  En effet l’ Archéosite® d’Aubechies-Beloeil en Belgique avait convié les expérimentateurs en archéologie expérimentale à partager leur savoir faire. Toutes les reconstitutions d’habitations et d’ateliers allant du Néolithique à l’Age du fer avaient été mises à disposition des participants par M. Cl. Desmaret directeur de l’ Archéosite.

Quelques échanges de mails enthousiastes et nous nous retrouvons, Raphaël Clotuche, Fréderic Vrevin webmaster du site « Fodere & Visum » étudiant en archéologie, Julie Flahaut qui étudie la céramique de Famars  et Georges Biron rédacteur du site « Famars Chronique Sarrasine » ce samedi 29 Août dans la forge de l’Age de fer où des reconstituteurs-archéologues ont préparé le matériel de l’expérience.

 

2°) Affiche-Programme de ces journées.

À noter que parallèlement à ces expériences d’archéologie expérimentale se tenaient de nombreuses démonstrations  de commandement de troupes romaines et celtiques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

3°) l’expérimentation.

À notre arrivée deux bas-fourneaux construits par les reconstituteurs-archéologues nous attendent, le premier est allumé au charbon de bois, l’autre le sera le lendemain.

Les 90 kg du minerai de fer de Famars ont été chauffés le matin même pour en chasser l’humidité et rendre les cailloux de minerai plus friables.

Ci-dessous le bas-fourneau et ses deux soufflets qu’il va falloir manœuvrer alternativement pendant des heures

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le même en gros-plan, il n’est pas certain que la décoration soit d’époque  :-)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La photo ci-dessous résume les différentes étapes du processus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Repère 1 : Le minerai de fer sous forme de cailloux qu’il va falloir réduire en poudre

Repère 2 : L’éponge obtenue après de nombreuses heures de réduction du minerai dans le bas-fourneau.

Repère 3 : le lingot de fer obtenu après martellement de  l’éponge .

Repère 4 : un  lingotin  obtenu du lingot précédent, c’est sous cette forme qu’il était utilisé par les forgerons pour la fabrication d’outils, d’armes, ustensiles ménagers…etc.

Les spécialistes nous expliquent le mode opératoire

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Et c’est parti comme au bagne, on casse des cailloux, sans se taper sur les doigts.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le minerai est bien rouge, cela présage une réussite de l’expérience.

20150829_112717

Après le repas de midi pris en commun à la cafétéria où nous  côtoyons des légionnaires  en armures, des gladiateurs, des gaulois, un druide…bref « la Pax Romana », nous rejoignons ceux qui continuent à casser des cailloux et qui attendent la relève.

Après  quelques kg de minerai  réduit en poudre le chargement du bas-fourneau peut commencer. Mais pour que l’expérience soit scientifique chaque étape est chronométrée, chaque chargement de minerai est pesé, même chose pour le chargement de charbon de bois. Toutes les 10mn il faudra fournir au monstre  1kg de poudre de minerai et 1kg de charbon de bois. Cette procédure suit celle qui avait été testée récemment en Tchéquie. En expérimentation on ne change qu’un paramètre à la fois (cette fois c’est le minerai)

Pesage des ingrédients avec une bascule (romaine bien sûr).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous relayons, les uns cassent des cailloux tandis que deux autres pompent alternativement avec les soufflets de façon à avoir un débit d’air constant. Puis par rotation d’autres prennent le relais. Un Allemand habillé en Germain nous est même venu en aide :-)

Ci-dessous le  bas-fourneau en plein travail.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

-§-

Il est presque 14H00 le public va bientôt envahir l’archéosite. Les « acteurs »  ajustent leurs équipements.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le centurion  Benoit Briand est en fait le président de la troupe Légion XXII Ave Bagacum, Nous entamons  une conversation, il me parle des représentations données dans la région et s’étonne de ne jamais avoir été contacté par les édiles de Famars.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les premiers visiteurs arrivent, il est temps de retourner casser des cailloux et de pomper des mètres cubes d’air.

Les troupes aux ordres déclamés en latin se placent pour le « spectacle ».

-§-

En fin d’après midi il est temps d’éventrer le bas-fourneau.

102_4807

 102_4813

102_4817

Et ce fut la déception de toute l’équipe, le bas-fourneau nous a concocté une grosse scorie . Est-ce dû au minerai qui a séjourné des milliers d’années exposé aux intempéries  sur une pente du Mont Houy de Famars ? A vrai dire, il y a bien du fer, mais il ne s’est pas aggloméré en éponge (qui se forme à l’endroit le plus chaud du four, attirant tout le fer) mais on a des éléments de fer épars qui ne peuvent donc pas être battus pour former un lingot.
Que cela ne tienne le lendemain l’équipe recommence l’expérimentation dans le deuxième Bas-fourneau  mais avec cette fois du minerai Brésilien et ce fut un succès.

100_4912

Conclusion : Cet exercice d’archéologie expérimentale nous a montré le chemin parcouru depuis l’âge de fer, de l’acharnement qu’il a fallu  à nos anciens pour, échec après échec, arriver à produire un métal qui a marqué le début de notre histoire commune.

Ci-dessous le lien vers le reportage de la RTBF tourné à Aubechies.

https://www.rtbf.be/video/detail_archeologie-experimentale-a-aubechies?id=2039299

Fin du reportage.

Contributions photos:  Frédéric Vrevin et  Georges Biron.

 

« Étudie le passé si tu veux connaître l’ avenir »

Confucius (551-479 av. J-C)

 

 LICENCE  CC-BY-NC-SA  Licence Creative Commons
Les photos personnelles de ce blog sont mises à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

5 septembre, 2015 à 16 h 28 min


5 Commentaires pour “-Archéologie expérimentale”


  1. hanwide écrit:

    Merci à tous ceux qui m’ont laissé ces sympathiques commentaires.Merci également à ceux qui l’ont fait par mail.
    Pour info: Cet article rédigé sous forme de reportage a été visité plus de 500 fois dans les 24 heures qui ont suivi la mise en ligne sur le net.
    Georges

    Dernière publication sur Les villages du Hainaut Français : Menhirs, Dolmens, Cromlechs, en Hainaut.

    Répondre

  2. Jean- Marie C écrit:

    Toujours aussi fantastique ! Difficile de faire mieux. Un grand bravo et toutes mes félicitations. Je transmets à tous ceux que je connais. Vive les Sarrasins!

    Répondre

  3. Béatrice S. écrit:

    Toujours très intéressant bravo .Pas trop dur de casser les cailloux ???

    Répondre

  4. Gérard R écrit:

    Bien belle rencontre avec les hommes de l’âge du fer.

    Répondre

  5. L claude écrit:

    bien pris connaissance .bravo aux chercheurs.

    Répondre


Laisser un commentaire